Déclassement de l'indemnité de résidence dans les zones minières : l'Uffa-CFDT écrit au Ministre

Publié le 22/08/2013 à 11H25
L'Uffa-CFDT écrit à la Ministre de la Fonction publique suite à une information du Préfet de Moselle aux personnels exerçant leurs fonctions dans une des communes de la Moselle Est : le taux de l’indemnité de résidence va passer de 1 % à 0 % par suite du déclassement de cette zone territoriale

Paris, le 21 août 2013

Madame la Ministre,

 Le Préfet de Moselle a fait savoir aux  personnels exerçant leurs fonctions dans une des communes de la Moselle Est que le taux de l’indemnité de résidence  allait passer de 1 % à 0 % par suite du déclassement de cette zone territoriale.

 La CFDT Fonctions publiques tient à vous exprimer son profond mécontentement vis-à-vis d’une décision de cette nature,  prise en dehors de toute concertation avec les organisations syndicales et dont le caractère pénalisant pour la rémunération des agents ne saurait vous échapper.

 La CFDT Fonctions publiques comprend d’autant moins l’absence de discussion et d’information émanant directement de votre Ministère que le sujet de la refonte de l’indemnité de résidence est inscrit à l’agenda social.

 La CFDT vous demande de renoncer à cette révision ponctuelle du taux d’indemnité de résidence  et d’engager dans les plus brefs délais une concertation avec les organisations syndicales représentatives sur les évolutions envisageables de l’indemnité de résidence dans le respect de l’intérêt des agents et du service.

 Je vous prie de croire, Madame la Ministre, en ma très respectueuse considération.

 Brigitte Jumel, Secrétaire Générale

Madame la Ministre, Ministère de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique - Secrétariat particulier, 80 rue de Lille, 75007 PARIS