CTM Écologie : le dialogue en panne !

Publié le 04/06/2015 à 18H20
Le Comité technique des ministères de l’Écologie et du Logement, qui s’est tenu le 4 juin, a tourné court. La CFDT a dénoncé l’absence de dialogue.

Ce CTM avait été boycotté le 23 mai par quatre organisations syndicales et n’avait pu se tenir faute de quorum. Convoqué à nouveau le 4 juin, les mêmes quatre organisations ont quitté la salle. La CFDT et l’Unsa, bien que ne voulant pas pratiquer la politique de la chaise vide, ont décidé de ne pas siéger.

La CFDT a dénoncé la dégradation du dialogue social tant sur la forme que sur le fond : réunions mal préparées par l’Administration, absence d’étude d’impacts rigoureuses sur les propositions, concertation ou négociation en amont limitée voire inexistante, convocations et ordres du jour intenables, etc., auxquels s’ajoutent de retards de gestion préjudiciables aux agents (arrêtés d’avancement en retard de deux ans, paiement des jours RTT non effectués, etc.).

La CFDT, qui déplore cette situation, a demandé à l’Administration que les organisations syndicales soient enfin écoutées afin que des discussions et des négociations s’engagent pour contribuer au meilleur accompagnement des personnels. Elle a demandé que des garanties nationales soient fixées pour permettre aux services locaux de mener leurs propres négociations.