Le ministère veut développer la déconcentration de la gestion des agents

Publié le 30/03/2015 à 16H20
AEF - extrait - 19 mars 2015 - Avenir de la Fonction publique 

L’Uffa-CFDT ne se prononce pas contre la déconcentration "d’actes simples ne nécessitant pas la consultation des CAP" mais juge le processus "plus compliqué pour le reste", estimant que l’on "ne peut pas appliquer une règle toute faite sur les personnels aux niveaux hiérarchiques différents ou issus de ministères aux cultures différentes". L’Unsa Fonction publique prévient de son côté qu’il est "hors de question d’amputer la capacité de contrôle des CAP" même si elle se dit favorable à la facilitation des actes de gestion.