La CSG et la CRDS

Publié le 13/06/2014

Ces deux contributions sont prélevées sur le montant total du traitement brut, de l’indemnité de résidence et du supplément familial de traitement, ainsi que des primes, après déduction d’un abattement pour frais professionnels de 1,75 % de ce montant, soit 98,25 % du total.

Antérieurement à janvier 2005, l’abattement pour frais professionnels était de 5 %.

Le taux de la CSG est de 9,2 % depuis le 1er janvier 2018.

Le taux de la CRDS est de 0,5 % depuis le 1er février 1996.

Une partie de la CSG (6,8 %) est déductible de la base de l’impôt sur le revenu, montant directement retranché du montant à déclarer fourni par l’employeur public. 

En revanche, les 2,4 % de la CSG et le 0,5 % du CRDS ne sont pas déductibles du montant imposable.

Nouveau : le taux de la CSG est passé de 7,5 % à 9,2 % après l'augmentation de 1,7 point au 1er janvier 2018. Les agents publics bénéficient à compter de cette date d'une indemnité compensatrice (voir rubrique Indemnité de la hausse de la CSG 2018).