CIAS du 22 octobre 2007 : la CFDT affiche ses revendications

Publié le 08/06/2010 à 00H00
L'UFFA CFDT rappelle ses principales revendications et se réjouit de la forte augmentation du budget social pour 2008.

CIAS du 22 octobre 2007 : la CFDT affiche ses revendications
CIAS du 22 octobre 2007 : la CFDT affiche ses revendications
L'UFFA CFDT rappelle ses principales revendications et se réjouit de la forte augmentation du budget social pour 2008.

Le 22 octobre, lors de l’installation du nouveau Président du CIAS, la CFDT a interpellé le Ministre de la Fonction Publique sur l’évolution de l’action sociale dans la Fonction Publique de l’Etat. Dans une déclaration, l’UFFA-CFDT a rappelé ses principales revendications :
 
-         détermination du budget d’action sociale en fonction d’un pourcentage de la masse salariale ;
-         priorité aux prestations interministérielles car elles constituent le socle commun pour les agents de l’Etat ;
-         création de nouvelles prestations : aide financière pour compenser les frais de logement et de déplacement des enfants d’agents consécutifs à des études entraînant une mobilité géographique, extension du chèque emploi service universel (CESU) à l’ensemble des domaines prévus par la loi (ménage, bricolage, jardinage ...), titre repas pour les agents dépourvus d’accès à une restauration collective, augmentation de la bonification des chèques vacances notamment pour les personnes handicapées et leurs familles.
 
Lors de son intervention, le Ministre a présenté le budget de l’action sociale pour 2008 en soulignant que celui-ci se situait dans la dynamique de « l’accord JACOB » signé par la CFDT.
 
Principales mesures :
 
-         hausse de 40% en 2008 qui succède à un budget 2007 qui a progressé de 50% ;
-         relance d’une politique de réservations de logements en région parisienne et en province, notamment sur les régions où les tensions en matière de logements sont les plus importantes ;
-         signature d’une convention avec la CNAF pour la réservation de berceaux en crèches dans le cadre de la création, de l’extension et la réhabilitation de structures de petite enfance sur Paris et province ;
-         extension du CESU garde d’enfants de 3 à 6 ans. Toutes les familles ayant un ou plusieurs enfants jusqu’à l’âge de 6 ans peuvent prétendre à l’octroi de CESU (l’importance de l’aide est fonction du quotient familial). Suite à notre intervention, les frais d’acheminement sécurisés sont pris en charge dorénavant par l’employeur public.
 
La CFDT se réjouit de la forte augmentation du budget social et ce pour la deuxième année consécutive. Ces évolutions sont la conséquence de l’accord signé avec le précédent ministre. Ayant demandé la réunion du comité de suivi de cet accord, nous continuerons notre action pour la création de nouvelles prestations pour répondre aux besoins évolutifs des agents.
 
La CFDT intervient de façon continue pour que les meilleures pratiques et les acquis soient déclinés dans les trois versants de la fonction publique.