Le dialogue social à la peine

Publié le 08/04/2015 à 16H15
Fonctions Publiques Informations n° 2 - avril 2015 Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique, a présidé le 10 mars dernier une réunion de bilan à mi-parcours de la négociation sur les carrières et les rémunérations. Elle a confirmé le choix initial du Gouvernement : réaffirmer et mieux garantir les principes qui fondent notre Fonction publique. Elle a aussi indiqué que l’objectif est bien de conclure la négociation, comme prévu, le 2 juin prochain. L’accord sur la qualité de vie au travail (QVT) pour la Fonction publique n’a pas été validé suite au rejet de la CGT, FO, FSU et Solidaires. La CFDT est déçue, les agents seront privés de nouveaux droits. L’ERAFP, l’établissement gérant le régime de retraite additionnelle des fonctionnaires des trois versants de la Fonction publique, ignore le dialogue social pourtant prôné par le gouvernement. Pour la CFDT, cela est inacceptable. Contrats collectifs à Orange : les fonctionnaires en bénéficieront en 2017 Les garanties pour les militants syndicaux sont confortées. La ministre de la Fonction publique a souhaité mettre en place « un socle de garanties pour les agents, titulaires et non-titulaires, investis d’un mandat syndical » en l’inscrivant dans le statut général du fonctionnaire 

Au sommaire de ce numéro :

  • Édito : Le dialogue social à la peine
  • Carrières et rémunérations : La négociation au milieu du gué
  • Qualité de vie au travail : L’accord n’est pas validé, la CFDT est déçue
  • L'ERAFP, le degré zéro du dialogue social ?
  • Contrats collectifs à Orange : Les fonctionnaires en bénéficieront en 2017
  • Reconnaissance de l’activité syndicale : Les garanties pour les militants syndicaux sont confortées
  • L’UFFA dans les médias
  • Tract : Le pouvoir d’achat, priorité de la CFDT !