Marylise Lebranchu propose aux syndicats l'ouverture d'une négociation globale sur les carrières et les rémunérations

Publié le 07/02/2013 (mis à jour le 21/02/2013)
AEF - 7 février 2013

Une décision que regrettent les organisations syndicales. La CFDT se dit ainsi « déçue » par le gouvernement qui « ne donne pas les signes qu'attendent tous les agents », à savoir la revalorisation du point et la suppression du jour de carence. (...) Quant à Brigitte Jumel (CFDT), elle affirme ne pas comprendre l'attentisme du gouvernement car « il s'agit d'un problème de santé au travail. Or, on ne peut pas pénaliser les agents parce qu'ils sont malades. […] La ministre nous dit que les discussions doivent se poursuivre avec les autres employeurs publics. »