Marylise Lebranchu donne la priorité aux catégories C de la Fonction publique, pas aux rémunérations

Publié le 07/02/2013 à 13H55 (mis à jour le 21/02/2013 à 14H03)
La Gazette des communes - 7 février 2013

« Rien sur le point d'indice. On est déçu » : Brigitte Jumel, secrétaire générale de l'Union des fédérations des fonctions publiques et assimilés (UFFA)-CFDT « Le contingentement du 8ème échelon était une telle injustice en filière administrative et médico-sociale par rapport à la filière technique qui n'était pas contingentée, que le seul fait d'annoncer son arrêt est une bonne chose. La déception, c'est le fait qu'il n'y ait rien sur la valeur du point d'indice, aucune mesure générale. Les agents en attendaient. On est déçu ».

 On ne peut pas, à la fois parler de reconnaissance du travail des fonctionnaires, et en même temps ne pas la traduire par un signe fort.

Sur le jour de carence, nous avons compris qu'il nous fallait encore patienter quelques jours. La ministre veut aller au bout de sa consultation des employeurs. Mais pour nous, c'est quasi-acquis. Nous voulons son abrogation car on ne répond pas à un problème de santé publique par une pénalisation financière.