Hausse des cotisations retraite dans la Fonction publique : revue de presse du 3 septembre 2013

Publié le 12/09/2013 à 18H25
Extraits : Les Echos Fonctionnaires : l'exécutif pourrait faire un geste - Boursiers.com : La hausse des cotisations retraite des fonctionnaires pourrait être lissée dans le temps - Challenges Retraites : un geste sur les cotisations envisagé - Acterus publics : Les fonctionnaires pourraient éviter une double hausse des cotisations

Les Echos - Fonctionnaires : l'exécutif pourrait faire un geste.

Une hausse de 2,7 points a été programmée entre 2011 et 2020, soit 0,27 point par an, afin qu'elles atteignent le même niveau que celles du secteur privé à la fin de la décennie. « Si on appliquait telle quelle la hausse de 0,15 point annoncée par le Premier ministre pour 2014, les agents subiraient une hausse de près d'un demi-point l'an prochain », s'inquiète Brigitte Jumel (CFDT). Cette ponction sur le pouvoir d'achat s'ajoutera à une politique salariale particulièrement restrictive dans la fonction publique. Le point d'indice est gelé depuis trois ans, et il le sera à nouveau l'an prochain (...). Pour atténuer le coup, le gouvernement envisage donc de lisser la hausse des cotisations annoncée la semaine dernière pour la fonction publique. « Marylise Lebranchu a évoqué cette solution », poursuit Brigitte Jumel.

Boursiers.com - La hausse des cotisations retraite des fonctionnaires pourrait être lissée dans le temps
"Si on appliquait telle quelle la hausse de 0,15 point annoncée par le Premier ministre pour 2014, les agents subiraient une hausse de près d'un demi-point l'an prochain", a calculé Brigitte Jumel, membre de la CFDT, citée par 'Les Echos'.

Challenges - Retraites : un geste sur les cotisations envisagé

Pour Brigitte Jumel (CFDT), "il faudrait une forme de lissage (des hausses de cotisation) sur six ou sept ans, car l'effort est particulièrement lourd pour les agents dans un contexte de gel de la valeur du point d'indice".

Acteurs publics - Les fonctionnaires pourraient éviter une double hausse des cotisations

Pour Brigitte Jumel (CFDT), “il faudrait une forme de lissage (des hausses de cotisations) sur six ou sept ans, car l’effort est particulièrement lourd pour les agents dans un contexte de gel de la valeur du point d’indice”