Fonctions publiques : les syndicats quittent la première séance de négociation sur les carrières et les rémunérations

Publié le 21/05/2014 à 16H50 (mis à jour le 27/05/2014 à 16H51)
AEF - 19 mai 2014

Les organisations syndicales « attendent des engagements sur ces revendications et tout particulièrement une réponse claire sur l’inscription immédiate à l’agenda social d’un rendez-vous salarial ayant pour objet principal la revalorisation du point d’indice. Votre réponse, Madame la ministre, pèsera, vous le comprendrez, sur notre implication dans toute négociation à venir sur les rémunérations et les carrières », déclare dans un communiqué diffusé lundi 19 mai 2014 l’intersyndicale de la Fonction publique (CGT, CFDT, Unsa, FSU, Solidaires, CFTC et FA-FPT) après avoir quitté la première réunion de négociation sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations.
« Sur la question du pouvoir d’achat, il y a nécessité à sortir de la situation intolérable du gel du point d’indice et urgence à augmenter la valeur de ce point. Ce sont ces exigences que nos organisations syndicales, dans le prolongement de leur action unitaire du jeudi 15 mai, veulent vous rappeler », déclarent-elles à l'attention de la ministre de la Décentralisation, de la Réforme de l’État et de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, dans un communiqué commun diffusé en fin de journée ce lundi, regrettant que, si « elle a confirmé que le gouvernement n'est pas insensible aux revendications exprimées par les sept organisations syndicales de la Fonction publique », « elle s'en est tenue à la perspective d'une discussion autour des salaires dans la Fonction publique qui pourrait intervenir d'ici la mi-juin ».
L'intersyndicale indique attendre des « éléments concrets susceptibles d'alimenter cette discussion ».