Fonctionnaires : une mission publique impartiale

Publié le 07/01/2016

CFDT Magazine 1er janvier 2016 - extrait

Pour Brigitte Jumel, Secrétaire générale de la CFDT-Fonctions publiques, la Fonction publique gagnerait à mieux distinguer les sujets qui relèvent sans conteste du statut général des agents des sujets qui pourraient faire l’objet de négociations sociales classiques. « Habituée à fonctionner d’une manière très hiérarchique, la Fonction publique a du mal avec le dialogue social, elle n’a pas cette culture, explique-t-elle. Cette forme de rigidité pèse à la fois sur les conditions de travail des agents et sur la qualité du service rendu aux citoyens. Les fonctionnaires sont fiers de travailler dans la Fonction publique, d’œuvrer pour l’intérêt général, et il est fondamental que leur statut leur permette d’accomplir leurs tâches en toute sérénité. Il faut veiller toutefois à donner des marges de manœuvre au secteur public afin qu’il puisse s’adapter à la diversité des missions. Sans remettre en question leur qualité de fonctionnaire, les agents doivent pouvoir, par exemple, discuter et négocier l’organisation du travail dans leurs services. Tout le monde y gagnerait. »