Fonction publique : la veillée d’armes des syndicats

Publié le 19/02/2018

Le Monde - extrait - 6 février 2018

« Les annonces autour de cette histoire de plan de départs faussent toute la concertation et le chantier sur la fonction publique, estime Mylène Jacquot, secrétaire générale de la CFDT-Fonctions publiques. Il était question que l’on s’intéresse d’abord aux missions du service public avant d’aborder l’ajustement des moyens, ce qui n’est d’ailleurs pas scandaleux en soi. Or, là, le chantier se réduit à une question de coûts et de réduction du nombre de fonctionnaires… »
Egalement critique, la CFDT met cependant en garde : « Nous ne devons pas nous laisser enfermés dans un débat qui opposerait ceux qui se présentent comme les tenants du modernisme aux syndicats réduits à la défense des privilèges. » La CFDT est, par exemple, prête à faire évoluer le statut ou à discuter d’une réforme du dialogue social. Mais, avant d’opter pour une nouvelle mobilisation, « il faut donc peser le pour et le contre », plaide Mylène Jacquot.