Avenir de la fonction publique : Marylise Lebranchu fixe les grands axes mais reste prudente sur les moyens engagés

Publié le 12/03/2015 à 18H04
AEF - 10 mars 2015 - extrait

De son côté, l’Uffa-CFDT, représentée par Mylène Jacquot, sa secrétaire générale adjointe, note également "positivement le choix du gouvernement d’inscrire la négociation dans le respect du statut" mais "attend du concret", prévient-elle dans un communiqué. L’importance de maintenir cette architecture a été soulignée par l’ensemble des syndicats lors des précédentes réunions et souligné à nouveau lors de la présentation de la synthèse en février dernier.