Troisième CIMAP : le gouvernement souffle le chaud et le froid

Publié le 18/07/2013 à 15H45
*Troisième CIMAP : le gouvernement souffle le chaud et le froid*

A l'issue du Comité interministériel pour la modernisation de l'action publique (CIMAP), le Gouvernement a présenté les mesures de simplification qu'il entend mettre en œuvre dans les meilleurs délais.

Qu'il s'agisse de simplification administrative pour les particuliers ou les entreprises, ou de la simplification des normes, la CFDT voit dans les dispositifs évoqués une volonté d'améliorer l'accès des usagers au service public et, en conséquence, la qualité globale de ce service public.

Toutefois, la CFDT sera particulièrement vigilante à ce que les mesures prises, notamment celles qui privilégient la dématérialisation, ne s'accompagnent pas d'une dégradation des conditions d'accueil du public, en particulier, pour les plus fragilisés.

Et elle insiste sur l'urgence à engager le dialogue social à tous les niveaux pertinents et à lancer la concertation avec les personnels et leurs représentants, sur l'organisation du travail et sur les besoins en formation des agents qui découleront de la mise en place de ces mesures.

Administration territoriale de l’Etat : qu’en est-il du sens des missions et de l’indispensable dialogue social

Le Gouvernement a voulu profiter de ce CIMAP du mercredi 17 juillet pour annoncer sa décision en matière d'administration territoriale de l'Etat.

La CFDT juge cette décision précipitée et déplore que cette fois encore, la réflexion sur l'administration territoriale de l'Etat ne se fonde pas sur une analyse des missions et du bon niveau de leur pilotage.

La CFDT peut partager le souci de ne pas ajouter au malaise des agents en remettant totalement en cause les structures départementales et régionales interministérielles, mais elle rejette un choix d'organisation de l'administration territoriale de l'Etat où l'entrée par les structures prend le pas sur l'entrée par les missions

Comme elle l'a fait dans le cadre de la conférence sociale de juin dernier, elle continuera à porter auprès du Gouvernement son ambition pour un service public de qualité construit dans le respect du dialogue social et de la qualité de vie au travail des agents.