STOP AUX IDÉES REÇUES SUR LA FONCTION PUBLIQUE - QUESTION 4

Publié le 17/01/2017 à 12H22
LES FONCTIONNAIRES PARTENT PLUS TÔT EN RETRAITE

FAUX ! Depuis le rapprochement des règles entre les fonctionnaires et les salariés du privé, l’âge moyen de départ en retraite tend à être le même : 61,1 ans dans la Fonction publique d’État, 61,8 ans dans la territoriale, 59,8 dans l’hospitalière et 62,3 ans pour les salariés relevant du régime général. Toutefois, pour être plus précis, il faut distinguer les fonctionnaires « sédentaires » des agents classés en catégorie dite « active »1

Il est vrai que ces derniers partent plus tôt (à partir de 52 ou 57 ans). Néanmoins, le pourcentage de fonctionnaires partant à la retraite en bénéficiant de ce système diminue : il est passé de 37 % en 2004 à 27 % en 2012. C’est dû notamment au fait que les professeurs des écoles (anciennement les instituteurs) ne bénéficient plus de la catégorie active. Et cette proportion va encore baisser depuis que les infirmiers classés en catégorie A ne bénéficient plus de ce dispositif.

En conséquence, pour une juste appréciation des réalités, il faut regarder l’âge moyen de départ en retraite selon la catégorie active ou la catégorie sédentaire.

diagramme départ retraites 369x315

1 La catégorie « active » est un dispositif de compensation de la pénibilité pour des fonctions présentant, à l’évidence, des risques particuliers de dangerosité ou des fatigues exceptionnelles. Il s’agit entre autres des policiers, gardiens de prison, égoutiers, aides-soignants, sapeurs-pompiers professionnels, contrôleurs aériens, douaniers, etc. À l’inverse du secteur privé, le Compte de personnel de prévention de la pénibilité (C3P) n’est pas applicable dans la fonction publique.

La catégorie sédentaire correspond à ceux qui n’appartiennent pas à la catégorie active.

Retrouvez l’intégralité du Vrai-Faux sur la Fonction publique