Le Premier ministre confirme : pas de gel des avancements !

Publié le 17/02/2014 à 11H30
Ce week-end le Premier ministre a répondu aux secrétaires généraux des organisations syndicales de la Fonction publique suite à leur demande intersyndicale formulée le jeudi 13 février d’un « courrier du Premier ministre affirmant que le gouvernement n’envisage pas le gel des avancements ».  Dans cette lettre, le Premier ministre renouvelle son engagement « à savoir qu’il n’y aura pas de baisse du pouvoir d’achat des fonctionnaires et qu’aucune mesure ne sera prise qui aurait pour objet de geler l’avancement des agents publics ».

La CFDT Fonctions publiques a pris connaissance avec satisfaction du courrier que vient de lui adresser le Premier ministre et qui confirme sa volonté de ne pas toucher au pouvoir d'achat des personnels.

Inquiète des déclarations et des démentis qui se sont succédés sur des projets de gel des avancements des fonctionnaires, la CFDT avait fait  connaître au plus haut niveau son refus absolu de toute aggravation de la baisse de pouvoir d'achat des agents publics et ce quelle que soit la mesure retenue pour y parvenir.

Elle a rappelé cette exigence le jeudi 13 février lors d'une réunion présidée par la Ministre en charge de la Fonction publique, en liant sa volonté de s'impliquer dans une négociation sur les carrières et les rémunérations très attendue par les agents à la levée de toute ambiguïté sur un éventuel blocage des avancements.

La CFDT se félicite de l'engagement renouvelé du Premier ministre pour un service public de qualité, rendu par des agents dont les compétences et les qualifications seront parfaitement reconnues.

La CFDT considère que les conditions sont à présent réunies pour qu'elle confirme son intention de s'engager dans la négociation qui débutera en mai, elle y défendra ses revendications pour une politique salariale respectueuse des personnels qui font le service public.