La CFDT rétablit la réalité des faits

Publié le 09/01/2017 à 14H51
Les fonctionnaires coûtent-ils trop chers ? Sont-ils trop nombreux ? Sont-ils mieux payés que les salariés du privé ? Partent-ils plus tôt en retraite ? Leurs pensions de retraite sont-elles plus avantageuses ? Etc., etc. VRAI ou FAUX ? La CFDT, chiffres à l’appui, rétablit la réalité des faits.

Au lieu de répondre dogmatiquement à ces questions, le véritable enjeu, notamment à l’occasion de l’élection présidentielle, est de se demander collectivement quelle action publique voulons-nous et quelles finalités souhaitons-nous atteindre en matière de développement, de cohésion, de sécurité ou encore d’éducation.

Cela implique des moyens humains et financiers qu’il faut politiquement et concrètement mobiliser. Ils sont la nécessaire traduction de nos choix démocratiques.

Quant au statut de « fonctionnaire » souvent remis en cause, il est avant tout protecteur de l’État, des collectivités et des citoyens. En quelques mots, il est le moyen de garantir la continuité de l’État et des services publics. Par les obligations faites aux fonctionnaires, le statut permet d’assurer la neutralité et l’impartialité des services publics ainsi que leur présence sur le territoire, notamment dans les régions les moins attractives.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS